Disponible en version papier

gros logo elephant2

En route vers l'entreprise industrielle agile

Disponible en version ebook

Chapitres

0
0
0
s2sdefault

Dans la résolution de problèmes, la manière de les aborder est importante. Deux questions peuvent se poser systématiquement, et leur portée est très différente.

Il existe de nombreuses approches et de nombreuses méthodes, pour traiter les situations problématiques.

On peut citer par exemple les 6 chapeaux, le QQOQCCP, les 5 pourquoi, les 7 M (ou plus..) qui aident à structurer le processus de résolution.

Avec le QQOQCCP, (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi), on s'assure de s'être posé toutes les questions autour du problème.

Et puis les 5 pourquoi. C'est certainement une méthode à privilégier dans les étapes initiales, car elle permet littéralement de "plonger" au cœur du problème. A chaque pourquoi posé, on s'approche de plus en plus de la cause profonde du problème, et donc de la contradiction sous-jacente.

Lorsque l'on a à résoudre un problème, la première question que l'on se pose généralement est "Comment" : comment résoudre le problème ?

Ce questionnement nous assure que nous allons nous y attaquer sans attendre. C'est bien entendu la réponse la plus directe et efficace que l'on peut faire au problème rencontré. Mais, ce faisant, on ne fait que traiter ses effets, la partie visible. Tout au contraire, se demander pourquoi le problème existe va permettre de s'intéresser à la cause de l'apparition de celui-ci. Ainsi, la résolution pourra alors se focaliser sur ses origines.

Prenons un exemple concret en milieu industriel : la maintenance d'une machine. Si celle-ci tombe en panne, la première action tiendra du "Comment" : Comment remettre la machine en fonctionnement, car chaque heure d'arrêt immobilise l'outil de production. Il s'agit alors de maintenance curative, opération effectuée dans l'urgence.

Si rien de plus n'est fait après la résolution de la panne, on ne peut s'assurer que cette dernière sera définitivement éliminée. Si, par contre, après cette action "Comment" indispensable pour remettre en fonctionnement la machine, on prend le temps de se poser la question du "Pourquoi" de la panne, on entre dans une démarche de maintenance préventive. Les réponses à ce "Pourquoi" généreront des solutions qui auront tendance à éradiquer le problème.

Il en est de même pour l'innovation, ainsi que dans d'autres domaines. Les "Comment" amènent des solutions immédiates, souvent indispensables (voire vitales) mais sans apporter d'amélioration significative. Les "Pourquoi", quant à eux, permettent souvent d'améliorer significativement la situation, et d'apporter des solutions innovantes.

Le Comment est une question "réflexe",

Le Pourquoi est une question "réfléchie".